Le konjac, appelé également « langue du diable », est originaire d’Asie. Les Japonais l’utilisent en cuisine et en thérapie. Par contre, les Occidentaux l’emploient pour la fabrication de complément alimentaire. Mais concrètement : que contient le konjac ? Quelles sont ses vertus ? Comment peut-il soutenir la perte de poids ? Découvrez les réponses dans ce guide. ?

Qu’est-ce que le konjac ?

c-konjacIl s’agit d’une plante vivace qui nous vient des forêts tropicales et subtropicales de l’Asie du Sud-est. Actuellement, elle s’épanouit en Corée du Sud, en Thaïlande, en Chine, en Indonésie et au Vietnam. Mais, elle se trouve en abondance au Japon où elle est très consommée.

Le konjac pousse grâce à son tubercule sphérique pouvant peser jusqu’à 4kg. Réduite en poudre, ce rhizome sert d’ingrédient à la fabrication de vermicelles, de nouilles ou de petites perles dont la forme est proche du riz. Son goût neutre se prête à l’élaboration de nombreuses recettes.

Le konjac est utilisé différemment en Occident. Sa racine sert à la fabrication de compléments alimentaires. Il entre par exemple dans la composition principale de C-Konjac chez Castalis.

Comment le konjac limite-t-il l’appétit ?

Le konjac est votre allié grâce à son action coupe-faim. Peu calorique, il limite effectivement les calories englouties lors de chaque repas.

La composition du konjac

Le konjac est votre allié minceur, car il est peu calorique. En général, ses racines contiennent :

  • 70% de fibres.
  • 30% d’eau

Grâce à sa composition, il surpasse de loin le concombre et d’autres légumes coupe-faim. Léger et moins calorique, il peut très bien remplacer les salades. 100g n’apportent seulement 10 kcal.

Vous pouvez d’ailleurs le consommer de différentes manières, car il est disponible sous forme de nouilles, de vermicelles ou de pâtes. En plus, il est 15 fois moins calorique que le riz ou les autres féculents.

Il est aussi possible de le prendre sous forme de compléments alimentaires. À prendre 30 minutes avant chaque repas, il agit en tant que coupe-faim naturel.

L’action coupe-faim

À la différence des autres tubercules, les fibres du konjac sont dites « solubles ». Elles portent le nom de glucomannane. Elles se caractérisent par leur capacité à assimiler beaucoup d’eau. Elles sont aptes à absorber 100 fois plus d’eau, ce qui en fait des excellents atouts pour votre régime.

Dans l’estomac, le konjac forme une sorte de gel qui crée aussitôt une sensation de satiété. Finalement, son action réduit l’appétit limitant ainsi les calories englouties lors de chaque repas.  Cette racine asiatique permet ainsi de lutter contre le grignotage et les fringales.

Quelle est l’action du konjac sur le problème métabolique ?

Le konjac vous accompagne à la perte de poids, notamment pour réduire votre taux de cholestérol et votre taux de sucre.

L’action sur le cholestérol

Le surpoids favorise l’augmentation du taux de cholestérol sanguin. Il s’agit de la mauvaise graisse (LDL) qui constitue un facteur de risque à de nombreuses maladies, comme :

  • L’hypertension artérielle
  • Les troubles cardiovasculaires
  • Les problèmes articulaires

Heureusement, le konjac régule le taux de cholestérol dans le sang grâce à sa forte teneur en fibre (glucomannanes). Par conséquent, il favorise la perte de poids. Par la même occasion, il prévient l’apparition de nombreux troubles.

L’action sur l’assimilation du sucre

À part son action sur la réduction du mauvais cholestérol, le konjac possède des vertus hypoglycémiantes. Ses fibres réduisent la libération du glucose. De ce fait, il diminue la glycémie régulant ainsi le taux de sucre dans le sang. Cette action est bénéfique pour la ligne et pour la prévention du diabète.

Quelles sont les autres vertus minceur du konjac ?

Le konjac agit sur la digestion. Son intervention permet de :

Réguler la fonction intestinale

Si vous souhaitez perdre du poids, consommez régulièrement des fibres. Ces aliments favorisent le transit intestinal, ce qui soutient votre perte de poids.

Sur ce point, sachez que le konjac contient 70% de fibres. Cette composition surpasse de loin les sons d’avoines qui n’en renferment que 14%. En plus à la différence des autres tubercules, les fibres du konjac sont moins agressives. Elles sont mieux tolérées par votre organisme.

La prise du konjac (quelle que soit sa forme) permet dans ce cas de réguler vos fonctions intestinales. Elle vous aide à lutter contre :

  • Constipation
  • Diarrhée
  • Trouble digestif

Détoxifier l’organisme

Le konjac constitue une sorte de gel dans l’estomac. Mais arrivé dans l’intestin, il facilite aussi le transit. Cette action permet d’éliminer les toxines dans l’organisme (graisses, sucres …), ce qui constitue un atout principal pour la perte de poids.

La prise du konjac

Le konjac peut être consommé de différentes manières. Réduit en poudre, il se prête à l’élaboration des pâtes, des nouilles, de farines, de gelée et de perles. Son goût neutre constitue d’ailleurs son principal avantage, car il peut se mélanger à plusieurs ingrédients.

Toutefois, il est tout à fait possible de consommer sous forme de compléments alimentaires. Cette fois-ci, il entre dans la composition des gélules comme C-Konjac chez Castalis. La cure permet de lutter contre la prise de poids et de certains troubles.

Quelle que soit la forme que vous avez choisie, consommez le konjac selon le dosage prescrit. Si possible, évitez d’en abuser. En excès, ses fibres peuvent causer des désagréments, comme :

  • Les flatulences
  • Les selles trop molles
  • Le ballonnement
  • Le sentiment d’avoir le ventre plein